Quel avenir pour la dérégulation à la française ?

, par  Mick Miel , popularité : 11%

Grignoter de l’autonomie. C’est le sentiment qu’inspire la publication au dernier B.O. d’une circulaire qui met en place l’indemnité "pour fonctions d’intérêt collectif" qui sera versée à certains enseignants devenus "préfets des études" dans les établissements CLAIR ou exerçant des fonctions de référent informatique ou culturel. Ce texte est significatif. Il instaure une rémunération à la carte (pour ne pas dire à la tête du client) ce qui est évidemment dérogatoire aux principes administratifs ordinaires. Il le fait pour rémunérer des missions qui ne deviennent pas des postes, alors qu’on sait à quel point la tradition administrative associe l’un et l’autre. Il complète, pour le dispositif CLAIR, un autre principe nouveau : celui du choix des enseignants par le chef d’établissement.

La suite de l’article sur le Café Pédagogique

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur